Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Washington demande à l'Otan de s'attaquer au trafic de drogue en Afghanistan

Washington demande à l'Otan de s'attaquer au  trafic de drogue en Afghanistan
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Ils sont à Budapest, mais c’est vers l’Afghanistan que leurs regards sont tournés. Les ministres de la Défense de l’Alliance atlantique sont en Hongrie, pour faire le point sur sept ans de guerre en territoire afghan. Le bilan n’est pas réjouissant, certains chefs d‘état-major admettent qu’il n’y a pas de solution militaire à la crise afghane. Elément essentiel de la déstabilisation du pays, le trafic de drogue, qui profite aux talibans. Les autorités de Kaboul, comme Robert Gates, le secrétaire américain à la Défense, veut une intervention de l’Otan pour maîtriser ce trafic : “Je pense que personne dans l’Alliance ne souhaite raser les récoltes, dit Robert Gates, ou faire quoi que ce soit contre les fermiers, mais si nous avons la possibilité de pourchasser les seigneurs de la drogue et les laboratoires, et d’essayer d’interrompre ce flot d’argent frais profitant aux talibans, il me semble que ce sera une tâche sécuritaire légitime”.

Le sujet divise les alliés. L’Allemagne, l’Espagne et l’Italie craignent que la force internationale, l’Isaf, ne s‘éloigne de sa mission, et fasse davantage de victimes civiles. Les alliés vont devoir malgré tout se prononcer, car les talibans se sont renforcés depuis deux ans, grâce aux 80 millions de dollars que leur rapporte l’héroïne chaque année.