DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Autriche en deuil

L'Autriche en deuil
Taille du texte Aa Aa

25 000 personnes ont assisté aux obsèques de Jörg Haider à Klagenfurt en Carinthie, une province dont le leader populiste d’extrême droite était gouverneur depuis 1999.

Jörg Haider est décédé au volant de sa voiture, il a perdu le contrôle alors qu’il roulait trop vite et sous l’emprise de l’alcool. Une semaine après son décès, il a reçu un hommage unanime des plus hauts représentants de l’Etat autrichien.

Le chancelier sortant, Alfred Gusenbauer : “Oui, en ce jour, nous devons dire, quel que soit notre parti politique : respect et reconnaissance. Jörg Haider, tu a voulu beaucoup de choses, tu ne les a pas toutes accomplies mais en grande partie, et beaucoup, beaucoup de personnes t’en remercient.”

Tous les partis, à l’exception des Verts, ont assisté à la cérémonie. Tous lui reconnaissent un rôle de premier ordre dans la vie politique autrichienne, pourtant Jörg Haider était connu pour ses prises de position xénophobes et controversées. Il avait créé la polémique dans les années 1990 en louant à plusieurs reprises les politiques du 3e Reich.

En 2000, son ancien parti le FPÖ entra dans le gouvernement de coalition des conservateurs, une alliance qui déclencha les foudres de l’Union Européenne.

Débordé sur sa droite par des éléments plus radicaux, il avait quitté le FPÖ et fondé en 2005 le BZÖ. Moins populaire ces dernières années, il avait signé un retour triomphant sur la scène politique en septembre dernier en recueillant près de 11% des voix lors des élections législatives.