Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'aéroport de Berlin-Tempelhof a fermé ses portes

 L'aéroport de Berlin-Tempelhof a fermé ses portes
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Une page de l’histoire de Berlin s’est tournée hier soir. Après 85 ans de bons et loyaux services, l’aéroport de Tempelhof a définitivement fermé ses portes, à l’occasion d’une soirée d’adieu émouvante sur le thème des années 40. Les derniers avions, un vieux DC-3 américain et un Junkers JU52, les fameux bombardiers à friandises, ont décollé vers minuit.

L’aéroport de Tempelhof restera à jamais pour les Berlinois le symbole du pont aérien qui sauva Berlin-Ouest du blocus soviétique il y a 60 ans.

Certains se souviennent avec émotion.
“Je suis lié à cet aéroport de part ma famille et de part mon enfance. Mon père était pilote et a disparu peu après la début de la seconde guerre mondiale. C’est une partie de mon histoire à laquelle je dis au revoir ce soir”.

Le sort de l’aéroport a été scellé en avril dernier. Le référendum organisé par la ville n’a pas été pris en compte pour cause de participation insuffisante.

Classé monument historique, le bâtiment principal ne peut être détruit. Son avenir n’a néanmoins pas encore été déterminé.

Tempelhof était le plus grand aéroport du monde au début du XXè siècle. Il est devenu l’un des symboles de la guerre froide en permettant aux habitants de Berlin-Ouest d‘échapper à la famine grâce au pont aérien mis en place par les Alliés pendant le blocus imposé par les forces soviétiques en 1948.