DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les exhumations des victimes du franquisme suspendues en Espagne

 Les exhumations des victimes du franquisme suspendues en Espagne
Taille du texte Aa Aa

Nouveau rebondissement dans le dossier politico-judiciaire des crimes du franquisme, en Espagne. La justice espagnole a décidé de bloquer les ouvertures de fosses communes ordonnées par le juge Baltasar Garzon, le temps qu’elle se prononce sur le bien fondé juridique de son enquête sur les “crimes contre l’humanité” du franquisme. Des fouilles ont déjà commencé en plusieurs endroits d’Espagne, là où, dans des fosses communes, ont été enterrés ceux que l’on appelle aujourd’hui les disparus.

Balthazar Garzon a rouvert de vieilles blessures en ordonnant le 16 octobre dernier une instruction, bravant ainsi une loi d’amnistie des crimes politiques de l‘époque votée en 1977 au nom de la réconciliation nationale, deux ans après la mort de
Franco. La justice espagnole doit à présent se prononcer sur le bien fondé de cette enquête, mais la suspension des exhumations est un coup dur pour la juge Garzon et pour la gauche espagnole en général.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.