Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Guerre des mots entre la Russie et la Géorgie après les tirs sur le convoi du président Saakashvili

Guerre des mots entre la Russie et la Géorgie après les tirs sur le convoi du président Saakashvili
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Démenti de la Russie après les tirs qui ont visé le convoi du président géorgien à proximité de la frontière d’Ossétie du Sud… Selon Mikhaïl Saakashvili, les tirs sont venus d’une position russe; faux, rétorque Serguei Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères.

Le dirigeant géorgien recevait hier son homologue polonais et les deux chefs d‘état ont décidé de se rendre près de la frontière avec l’Ossétie du Sud, contrôlée depuis fin août par la Russie.

“Si quelqu’un en Europe pense que la Russie a changé son attitude, il se fait des illusions, a déclaré Mikhaïl Saakashvili. Qu’il vienne ici se rendre compte par lui-même. Il a fallu que le président polonais soit brave pour qu’il vienne lui-même ici”.

Mikhaïl Saakashvili et Lech Kaczinsky ont rendu visite à une famille de réfugiés géorgiens chassés d’Ossétie du sud pendant le conflit de cet été.

Selon un témoin, ce seraient en fait des miliciens sud-ossètes qui ont ouvert le feu. L’incident montre en tous cas que la tension n’a pas baissé dans la région entre la Géorgie et la Russie.