Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après les attentats, Bombay toujours en proie au terrorisme avec des combats dans deux hôtels

 Après les attentats, Bombay toujours en proie au terrorisme avec des combats dans deux hôtels
Taille du texte Aa Aa

Un incendie avec de grandes flammes s’est déclenché dans l’hôtel Trident/Oberoi où sont retenus des otages.

Des tirs ont aussi retenti dans l’aile nord-ouest de l’hôtel de luxe, alors que des forces armées ont lancé une opération pour libérer plusieurs dizaines de personnes encore retenues par des islamistes armés ou bloquées dans leur chambre. Parmi elles, un équipage de 15 personnes de la compagnie Air France.

Les commandos de l’armée et la police indiennes tentent aussi de prendre le contrôle de l’hôtel Taj Mahal.

Cette bataille intervient au lendemain d’une série d’attaques coordonnées qui ont ciblé en particulier des étrangers et fait plus d’une centaine de morts et plus de 330 blessés.

Au moins 6 étrangers figurent parmi les tués, dont un Britannique, un allemand et un Italien.

Un complexe résidentiel et de bureaux abritant un centre juif, le Nariman House, a également été attaqué. Il y a là aussi des otages, dont un rabbin.

Ces attentats ont été revendiqués au nom d’un groupe islamiste se présentant comme les Moujahidine du Deccan.