DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Roumanie : le parti social démocrate a peut-être crié victoire trop vite

Roumanie : le parti social démocrate a peut-être crié victoire trop vite
Taille du texte Aa Aa

En quelques heures, la tendance s’est renversée après les élections législatives en Roumanie.
Placé en seconde position par les estimations hier soir, le Parti démocrate-libéral, le PD-L dirigé par Emil Boc s’est retrouvé ce matin après des résultats officiels partiels au coude à coude avec le parti social démocrate, héritier du régime communiste.

Les centristes du PD-L, ont l’avantage d‘être alliés au président Traian Basescu. C’est lui qui nomme le Premier ministre en vertu de la Constitution.

Certains souhaitaient dès hier soir le retour d’une alliance entre le PD-L et le Parti national libéral du Premier ministre sortant pour faire barrage à
Mircea Geoana, le leader du parti social démocrate.

Rien n’est joué donc pour le PSD qui se voyait hier soir en position de force pour revenir au pouvoir après 4 ans dans l’opposition.

Le PSD qui a promis une meilleure protection sociale face à la crise économique internationale a connu un regain de popularité ces dernières semaines.

Le scrutin a été marqué également par un taux d’abstention record depuis la chute du régime communiste en 1989 : près de 61 % des électeurs ont boudé les urnes.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.