DERNIERE MINUTE

Bruxelles veut plus de cohérence dans les règles d'asile

Bruxelles veut plus de cohérence dans les règles d'asile
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L’Europe forteresse est-elle la seule voie ? Dans une proposition de modification des règles d’asile, la Commission européenne semble explorer d’autres pistes. Tout d’abord, elle veut revoir la règle qui dit que la demande d’asile doit forcément être déposée dans le pays par lequel le réfugié est entré dans l’Union. Une règle qui fait peser l’essentiel de la charge sur les pays du sud.

Bruxelles veut aussi plus de cohérence dans les procédures. Alors que dans certains pays comme la Suède ou l’Italie, environ la moitié des demandes sont acceptées, en Grèce, à Chypre ou en Espagne, leur pourcentage est infime. Troisième point : la Commission souhaite une meilleure utilisation d’Eurodac, la base de données qui contient les empreintes digitales des candidats, tout en la sécurisant davantage. Plus généralement, l’exécutif européen plaide pour que les pays de l’Union facilitent le regroupement familial et l’accès au marché du travail, au plus tard après une période d’interdiction de six mois. L’Europe s’est donné jusqu’en 2012 pour se doter d’un système d’asile commun.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.