DERNIERE MINUTE

Election sans grand suspens en Algérie

Election sans grand suspens en Algérie
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Abdelaziz Bouteflika brigue un troisième mandat présidentiel consécutif. Omniprésent dans les médias ces dernières semaines, il n’a laissé que peu de place à ses cinq adversaires. Des candidats peu expérimentés qui n’ont pas vraiment réussi à faire campagne. Ce qui provoque la colère de l’opposition qui milite pour le boycott de ce scrutin.

Dans la rue, les avis sont partagés. Un homme explique : “Je vais voter pour monsieur Bouteflika parce que je le connais depuis que j’ai eu mes 14 ans, en 1965. Il fait de la politique depuis 1965, c’est un As de la politique”. Une femme tout aussi optimiste estime qu’il “a apporté la paix à l’Algérie”. D’autres sont plus sceptiques, à l’image de ce jeune qui estime que cette élection “ne va rien apporter. C’est juste pour dire qu’en Algérie tout va bien”. Seule inconnue, le taux de participation. Les autorités tentent par tous les moyens de mobiliser les électeurs. Certains dénoncent même des intimidations.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.