DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Percée de l'extrême-droite néerlandaise

Percée de l'extrême-droite néerlandaise
Taille du texte Aa Aa

L’extrême-droite néerlandaise devrait faire son entrée au Parlement européen. A en croire les premières estimations, réalisées après la fermeture des bureaux de vote, le Parti pour la liberté obtiendrait 15,3% des voix aux Pays-Bas. Il arriverait ainsi en seconde position derrière les chrétiens-démocrates au pouvoir mais devant les travaillistes, les autres partenaires de la coalition gouvernementale.

Le taux de participation à l‘élection européenne se situerait autour des 40%. C’est un peu plus qu’il y a cinq ans. Pour le parti anti-européen et islamophobe de Geert Wilders, l’objectif est atteint. Il décrocherait quatre sièges d’eurodéputés sur les 25 qui reviennent aux Pays-Bas. Le PVV propose la suppression pure et simple du Parlement européen et a axé sa campagne contre une future adhésion de la Turquie à l’Union. Pour les travaillistes, c’est un camouflet. Avec 13,9% des suffrages, ils perdraient trois des sept eurodéputés qu’ils avaient à Strasbourg dans le Parlement sortant. Avec un peu plus de 19% des suffrages, les chrétiens démocrates du Premier ministre Jan-Peter Balkenende en garderaient, eux, 5 sur les 7 dont ils disposaient. Mais pour connaître les résultats définitifs, il faudra attendre le 11 juin. Ils seront alors publiés après vérification du Conseil électoral.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.