DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Grève dans le métro londonien, la capitale britannique lutte contre la paralysie

Grève dans le métro londonien, la capitale britannique lutte contre la paralysie
Taille du texte Aa Aa

Quand le London Underground tousse, c’est toute la capitale britannique qui s’enrhume. Depuis hier soir, un mouvement de grêve de 48 heures lancé par les employés du métro après l‘échec des négociations sur les salaires et l’emploi sème le zizanie dans toute la ville. Cinq lignes sur onze suspendues, les autres quasiment paralysées…

Inquiétude de ce représentant de la chambre de commerce : “On aura bientôt les Jeux Olympiques. Vont-ils s’en servir comme moyen de pression pour recommencer la grêve à ce moment-là? Il faut que nous nous mettions d’accord, que nous trouvions un compromis qui nous permette d’avancer.” Pour les autorités, ce qui compte, c’est que les londoniens puissent continuer à se déplacer. Le maire de Londres: “le “Pass’ métro” va être valable sur tout le réseau ferroviaire, on va rajouter des plans pour aider les gens qui sont à pied, faciliter le transport à vélo et en taxis, on a prévu toute une série de mesures pour aider les gens … C’est le plus grand paquet de mesures anti-grève jamais mis en place…” Mais avec 4 millions de trajets effectués chaque jour, les londonniens savent qu’ils vont passer des heures difficiles jusqu‘à demain soir… La grève dans le métro, la première depuis 2004, devrait coûter près de 58 millions d’euros par jour à l‘économie britannique.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.