DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'arsenal anti-immigration définitivement adopté en Italie

L'arsenal anti-immigration définitivement adopté en Italie
Taille du texte Aa Aa

En Italie, l’immigration clandestine est désormais un délit puni de 5 à 10 000 euros d’amende, assorti d’une expulsion immédiate. Le pays a donné son feu vert final au renforcement de son arsenal anti-immgration, un projet phare et très controversé du gouvernement Berlusconi.

Le Sénat, après la Chambre des députés, l’a adopté par 157 voix pour, 124 contre et 3 abstentions. Plusieurs dispositions, adoptées par décrets-loi sont déjà entrées en vigueur. L’opposition crie au scandale. La ligue du nord, parti allié dans le gouvernement Berlusconi, a été en première ligne dans la mise au point et l’adoption du projet : La loi prévoit notamment l’allongement des périodes de rétention dans les centres dits d’identification et d’expulsion qui passeront de deux à six mois. Par ailleurs, les citoyens sont désormais autorisés à effectuer des rondes pour protéger leur quartier, à condition de ne pas être armés.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.