DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Otan veut un "nouveau départ" avec la Russie

L'Otan veut un "nouveau départ" avec la Russie
Taille du texte Aa Aa

Une collaboration dans les systèmes anti-missile pour marquer un nouveau départ entre l’Otan et la Russie, c’est ce que souhaite le secrétaire général de l’Alliance atlantique.

Anders Fogh rasmussen a souhaité la mise en commun future des systèmes de protection américain, russe, et de l’Otan : “La coopération Otan-Russie n’est pas une question de choix, c’est une question de nécessité. La Russie et l’Otan ont tous deux une expérience en matière de défense anti-missile. Il faut à présent que nous travaillions à combiner ces expériences dans notre intérêt mutuel”. Hier c’est Barack Obama qui a fait un geste vers Moscou en abandonnant le volet Europe centrale de son bouclier anti-missile. Des radars auraient du être installés en République tchèque et des missiles en Pologne. Moscou a accueilli favorablement la décision, et en retour a décidé de ne pas déployer d’armements dans l’enclave de Kaliningrad, comme la menace en avait été faite. Vladimir Poutine, Premier ministre russe : “Je m’attends à ce qu’après cette décision juste et courageuse, d’autres suivent, comme la levée totale des restrictions d’importation en Russie des hautes technologies, et un effort américain pour faciliter l’accès à l’OMC de la Russie, de la Biélorussie et du Kasakhstan”. Les trois pays ont en effet surpris tout le monde en annonçant en juin qu’ils voulaient présenter une candidature commune à l’entrée à l’Organisation mondiale du Commerce.