Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

En Ukraine, la chasse aux électeurs de Serguei Tigipko est ouverte

En Ukraine, la chasse aux électeurs de Serguei Tigipko est ouverte
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Cet ex-banquier arrivé troisième du premier tour de la présidentielle dimanche est considéré comme l’un des arbitres du second tour prévu le 7 février. Tigipko a obtenu 13% des voix.

Ioulia Timochenko qui a recueilli 25% des votes lui a proposé hier le poste de premier ministre si elle devient présidente. Un poste qu’elle connaît bien puisque elle est actuellement le chef du gouvernement ukrainien.

“Je propose à Serguei Tigipko non seulement d’unifier nos programmes, nos visions pour le développement de l’Ukraine mais aussi de travailler ensemble dans le cadre d’un partenariat capable de faire face aux difficultés. Je lui offre le poste de premier ministre s’il le désire”.

Serguei Tigipko se veut tactique. Il réserve sa réponse.

Ioulia Timochenko a profité de sa conférence de presse pour attaquer son adversaire Viktor Ianoukovitch arrivé en tête du premier tour avec 35% des voix. Elle a qualifié l’opposant pro-russe “de candidat de la mafia et de la criminalité et de menace pour l’indépendance de l’Ukraine”.

Viktor Ianoukovitch a lui prié sa rivale “de se comporter comme un vrai premier ministre ou à aller à la cuisine”.