DERNIERE MINUTE

Une rencontre symbolique sans réelle avancée à Chypre

Une rencontre symbolique sans réelle avancée à Chypre
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Ce lundi les dirigeants chypriotes, grec et turc, se sont retrouvés sous l’oeil vigilant du secrétaire général des Nation-Unies. Ban Ki-moon a beau se montrer optimiste, l‘éventuelle réunification de l‘île ne semble pas à portée de main. Il n’y a pas eu de progrès depuis la reprise des négociations en 2008.

“Je suis optimiste. Les deux dirigeants m’ont assurer de leur engagement à trouver une solution aussi vite que possible”, a expliqué Ban Ki-moon.

Mehmet Ali Talat, dirigeant de la République turque de Chypre-Nord (RTCN, uniquement reconnue par Ankara), est moins confiant. “Le temps n’est pas du côté d’une solution. Jusqu‘à présent nous avons négocié durant un an et demi. Nous avons progressé mais, c’est un fait, nous avons encore des différends”.

Opposés à la réunification, les nationalistes sont donnés favoris de l‘élection présidentielle dans la partie turque qui doit se tenir en avril.

Chypre est divisée depuis l’invasion par l’armée turc, en 1974, en réponse au coup d’Etat des nationalistes grecs qui souhaitaient prendre le contrôle de l‘île. Une île aujourd’hui divisée par une zone-tampon contrôlée par l’ONU.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.