Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Medvedev à Paris : le Kremlin ouvre les bras aux entreprises françaises

Medvedev à Paris : le Kremlin ouvre les bras aux entreprises françaises
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Au deuxième jour de sa visite d’Etat à Paris, le président russe Medvedev a invité les entreprises françaises à participer à la modernisation de la Russie. Des propos tenus en présence de Christine Lagarde, la ministre française de l‘économie.
 
Il faut dire que l’entente économique est bonne entre les deux pays : leurs échanges commerciaux ont progressé en moyenne de 25% par an depuis 2006.
 
La France est le sixième investisseur en Russie. Hier soir encore, sous l‘égide des présidents Medvedev et Sarkozy, GDF Suez a signé un protocole d’accord avec Gazprom, qui ouvre la voie à une prise de participation française de 9 % dans le projet russe de gazoduc Nord Stream. Reliant la Russie à l’Allemagne, en passant par la mer Baltique, le futur pipeline pourra transporter jusuqu‘à 55 milliards de mètres de cubes de gaz par an à partir de 2012. Et surtout, il permettra de contourner l’Ukraine, dont les disputes avec Moscou font peser une menace permanente sur l’approvisionnement de l’Europe.
 
Paris a par ailleurs accepté de vendre au Kremlin quatre exemplaires du Mistral, le puissant navire de guerre français capable de transporter des troupes, des blindés et des hélicoptères.
 
En échange, l’Elysée a obtenu un soutien russe au principe de sanctions renforcées contre l’Iran et ses ambitions nucléaires.