DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'occident responsable de fraudes aux présidentielles de 2009, selon Karzaï

Vous lisez:

L'occident responsable de fraudes aux présidentielles de 2009, selon Karzaï

L'occident responsable de fraudes aux présidentielles de 2009, selon Karzaï
Taille du texte Aa Aa

Attaque ou manoeuvre de diversion de la part d’Hamid Karzaï ? Le président afghan de plus en plus critiqué pour son incapacité à mettre un terme à la corruption est revenu ce jeudi sur les soupçons de fraudes qui pèsent sur le scrutin présidentiel de 2009. Hamid Karzaï reconnaît que des fraudes massives ont sans doute contribué à le faire réélire, mais il en attribue la paternité à d’autres.

“La vérité, c’est qu’il y a eu des fraudes très massives lors des élections présidentielles et provinciales. Mais elles n’ont pas été commises par des Afghans, mais des étrangers. Peter Galbraith, et Philippe Morillon, sont responsables. Les votes étaient contrôlés par une ambassade.”

La France est donc directement montrée du doigt par la voie de Philippe Morillon, responsable à l‘époque de la mission d’observateurs de l’Union Européenne. Un mois après le scrutin, le général français avait dénoncé des fraudes sur au moins un quart des suffrages. Paris, qui s‘étonne de ce revirement, évoque des déclarations sans fondement.

Quant à Peter Galbraith, qui fut responsable adjoint de l’ONU en Afghanistan, il a jugé ces accusations absurdes. L’ancien diplomate américain a toujours été convaincu qu’au moins un tiers des votes en faveur de Karzaï étaient frauduleux. Des propos qui avaient d’ailleurs fini par lui coûter sa place.

Au pouvoir depuis 2001, Hamid Karzaï a été déclaré vainqueur de facto de la dernière présidentielle, après l’abandon de son rival Abdullah Abdullah. Ces déclarations risquent de l’isoler encore un peu plus du reste de la communauté internationale.