DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Exercices maritimes sud-coréens, avertissements nord-coréens

Vous lisez:

Exercices maritimes sud-coréens, avertissements nord-coréens

Exercices maritimes sud-coréens, avertissements nord-coréens
Taille du texte Aa Aa

Impressionner l’ennemi, le menacer de représailles en cas d’attaques. C’est ce que font chacun de leur côté les deux Corées après les conclusions de l’enquête internationale mettant en cause Pyongyang dans le naufrage d’un navire de guerre sud-coréen, le Cheonan. La marine sud-coréenne a entamé ce jeudi des exercices anti-sous-marins dans ses eaux territoriales proches de la Corée du Nord. Tandis que l’armée nord-coréenne annonçait qu’elle mettait fin à un accord visant à prévenir toute confrontation armée avec son voisin du Sud.
Le régime nord-coréen a prévenu qu’il ne garantissait plus la sécurité des Sud-coréens se rendant au Nord et qu’il envisageait de couper complétement l’accès au complexe industriel de Kaesong, situé à la frontière côté nord-coréen mais financé par Séoul.

Dans la capitale sud-coréenne, des centaines de manifestants ont exprimé leur colère à l‘égard de Pyongyang. Ils font confiance aux résultats de l’enquête internationale sur le naufrage du Cheonan. Ce n’est pas le cas de la Russie, membre permanent du Conseil de sécurité de l’Onu. Moscou a annoncé l’envoi à Séoul d’une équipe d’experts russes pour se pencher sur ces résultats.