Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Australie : une femme à la tête du gouvernement

Australie : une femme à la tête du gouvernement
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En quelques heures, l’Australie a changé de Premier ministre. C’est désormais une femme qui est aux commandes, Julia Gillard, qui était vice-Premier ministre. Une première dans ce pays depuis aujourd’hui, due surtout à une fronde interne chez les travaillistes et à leur volonté de rester au pouvoir.

“Je reconnais que je n’ai pas été élue Premier ministre par le peuple australien, a souligné Julia Gillard. Dans les prochains mois, je demanderai au gouverneur-général d’organiser des élections, de sorte que le peuple australien puisse exercer ce droit acquis à la naissance de choisir un Premier ministre”.

Julia Gillard est parvenue à rallier des appuis suffisants au sein du parti travailliste pour contester le leadership de Kevin Rudd, dont la popularité a fortement baissé ces dernières semaines. Kevin Rudd achevait cette année son mandat.

Il a renoncé à une primaire qui devait avoir lieu ce jeudi matin, laissant Julia Gillard seule en lice.

Il était ému en faisant ces adieux. Kevin Rudd avait mis fin en 2007 à une plus d’une décennie de pouvoir du conservateur John Howard. Sa popularité était encore forte il y a quelques mois.

La gestion de deux dossiers lui sont reprochés : l’abandon d’un “plan carbone” pour réduire les émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre et ses difficultés à faire accepter le principe d’une taxe controversée sur les super-profits des groupes miniers.
Julia Gillard a d’ailleurs annoncé qu’elle réactivait le plan carbone et qu’elle privilégiait la négociation avec les géants miniers.

(Avec AFP et Reuters)