DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Présidentielle douloureuse, une gifle pour Angela Merkel

Vous lisez:

Présidentielle douloureuse, une gifle pour Angela Merkel

Présidentielle douloureuse, une gifle pour Angela Merkel
Taille du texte Aa Aa

“Merkel est finie”, titrait jeudi matin la presse allemande. Les quotidiens ont commenté la victoire à la présidentielle dans la douleur de Christian Wulff, après trois tours et plus de neuf heures de vote. Cette élection mercredi a mis en lumière les tensions dans la coalition menée par Angela Merkel, tensions relevées par l’opposition.

“Merkel est au tapis”, a constaté Renate Künast, des Verts. “La coalition doit travailler correctement maintenant, a rajouté le ministre de la Défense Karl-Theodor zu Guttenberg. On a pu se réjouir qu‘à la fin du vote, pas au début. On doit maintenant redoubler d’efforts pour travailler.”

Christian Wulff, 51 ans, a été élu avec 625 voix. Par dizaines les élus de son parti ont voté pour le candidat de l’opposition sociale-démocrate/vert, Joachim Gauk, qui a obtenu 494 suffrages. Tout cela est le signe d’une coalition gouvernementale divisée, et affaiblie.

Le vote interminable au Reichstag, le plus long de l’histoire du pays, a été suivi par les touristes et les Allemands au pied du bâtiment berlinois. Sur un écran qui sert en ce moment à suivre les matchs de la Coupe du monde, et sur le niveau de l‘équipe allemande, là, au moins, il y a consensus….