DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Afghanistan: un repli britannique stratégique militaire ou politique ?

Afghanistan: un repli britannique stratégique militaire ou politique ?
Taille du texte Aa Aa

C’est officiel, un millier de soldats britanniques va quitter la vallée de Sangin, une des régions les plus violentes d’Afghanistan. Dans cette vallée, les troupes britannique ont enregistré le tiers de leurs pertes humaines en neuf ans de guerre.
Les Britanniques vont laisser la place aux Américains dans le nord de la province d’Helmand. Ce redéploiement pourrait être interprété comme une victoire pour les talibans. Rien à voir pour les militaires. Il s’agit d’un rééquilibrage des forces.
C’est ce qu’explique cet ancien commandant britannique en Afghanistan, le colonel Richard Kemp:

“Ce n’est certainement pas un retrait. C’est un redéploiement tactique des troupes, ce qui arrive dans une campagne militaire, l‘équilibre des forces change à mesure que les opérations progressent. Et dans ce cas présent, il y a une arrivée importante de nouvelles troupes américaines.”

Ce repli pourrait être aussi vu comme un changement de direction du gouvernement Cameron et un ménagement de l’opinion publique de plus en plus hostile au conflit afghan en Grande-Bretagne.
312 soldats sont morts dans ce conflit. La semaine dernière, Londres a déclaré souhaiter que ses 9.500 hommes cessent les combats d’ici 5 ans.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.