DERNIERE MINUTE

Nucléaire iranien : Téhéran n'a pas apprécié les remarques russes

Nucléaire iranien : Téhéran n'a pas apprécié les remarques russes
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Une critique cinglante de l’Iran envers la Russie est plutôt rare. C’est ce qui s’est passé aujourd’hui. Loin des sourires affichées en juin, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a estimé que son homologue russe était devenu “le porte-parole du projet des ennemis de l’Iran. “Nous le regrettons. La Russie est un grand pays ami et nous voulons renforcer cette relation amicale, a ajouté Ahmadinejad. Mais vous devez savoir que les remarques de Medvedev servent la propagande que les Etats-Unis vont mettre en place”.

Les relations entre Moscou et l’Iran sont plutôt bonnes, mais elles se sont tendues ces dernières semaines autour du dossier nucléaire iranien.

Le 12 juillet dernier, le président russe a déclaré que l’Iran était proche d’avoir le potentiel qui peut-être utilisé en principe pour créer une arme nucléaire. Il a ensuite réclamé des “éclaircissements”.

Avec AFP

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.