DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Recrudescence de la violence en Irak

Recrudescence de la violence en Irak
Taille du texte Aa Aa

L’attaque suicide contre un centre de recrutement de l’armée irakienne a fait 59 morts hier. Un attentat qui intervient à deux semaines de la fin officielle de la mission de combat de l’armée américaine en Irak.

Pour Christopher Hill, ambassadeur sortant des Etats-Unis à Bagdad, l’armée irakienne devrait néanmoins être capable de prendre le relais progressivement. Selon lui, les extrémistes ont moins de soutien aujourd’hui :
“Al Quaïda en Irak n’est pas capable de contrôler un seul immeuble ou quartier contrairement à auparavant. Je ne crois pas qu’ils aient beaucoup de soutien, au contraire, il y a un grand de rejet face à leurs actions”.

L’attentat d’hier est le plus meurtrier depuis le début de l’année en Irak. Sur le terrain, la tension monte et les insurgés ont à plusieurs reprises attaqué des soldats irakiens, alors que politiquement, 5 mois après les élections qui n’ont pas permis de dégager une majorité, la formation d’un gouvernement est dans l’impasse.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.