DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Bruxelles accuse l'Islande de surpêche du maquereau

Bruxelles accuse l'Islande de surpêche du  maquereau
Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne met la pression sur l’Islande. Reykjavik a décidé d’augmenter cette année son quota de pêche du maquereau en dépit des accords passés avec l’Europe. Du coup Bruxelles hausse le ton et promet des représailles comme la rupture de tous les accords avec l’UE et même de faire traîner les discussions portant sur l’adhésion de l’Islande. En jeu : la survie de l’espèce.

L’Islande permet cette année à ses pêcheurs de ramener 130.000 tonnes de poissons alors que ses prises traditionnelles sont estimées à 2000 tonnes.

Cette surenchère met aussi en colère les pêcheurs. En Ecosse la semaine dernière, ils ont empêché par la force un chalutier islandais de débarquer ses 900 tonnes de maquereaux.

L’Islande, ruinée par la crise financière mise sur l’industrie de la pêche pour redresser son économie. Elle juge “grotesques” les accusations européennes de surpêche et dit avoir le droit de pêcher comme bon lui semble dans ses eaux.

Ce bras de fer n’est pas sans rappeler la guerre du cabillaud qui dans les années 70 a violemment opposé le Royaume Uni et l’Allemagne fédérale à l’Islande.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.