DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La visite d'Omar el-Béchir au Kenya suscite la polémique

La visite d'Omar el-Béchir au Kenya suscite la polémique
Taille du texte Aa Aa

Omar el-Béchir a été accueilli en grande pompe au Kenya.

Le président soudanais était invité à célébrer l’entrée en vigueur de la nouvelle constitution kenyane ce vendredi à Nairobi.

Une invitation qui suscite la polémique.

Omar el-Béchir est poursuivi pour génocide au Darfour par la Cour pénale internationale, une instance que soutient Nairobi.

La chef de la diplomatie de l’Union européenne, Catherine Ashton, a donc demandé au Kenya de respecter ses obligations et d’arrêter le président soudanais.

Mais le gouvernement kenyan ne l’entend pas de cette oreille : “Omar el-Béchir est le président d’un pays souverain. Un pays voisin et ami du Kenya”, explique le ministre kenyan des affaires étrangères. “Nous avons invité tous nos amis y compris le Soudan. Omar el-Béchir nous honore de sa présence. Nous lui en sommes très reconnaissants”.

Omar el-Béchir a quitté le Kenya après la cérémonie. Cérémonie, qui a réuni des dizaines de personnes à Nairobi et durant laquelle le président Kibaki a paraphé la nouvelle constitution du pays.

Cette nouvelle loi fondamentale remplace un texte hérité de l‘époque coloniale. Elle vise notamment à mettre fin aux divisions ethniques qui ont empoisonné la politique depuis l’indépendance du Kenya en 1963.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.