DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Adoption de la réforme des retraites : parfum de révolution au Palais Bourbon

Adoption de la réforme des retraites : parfum de révolution au Palais Bourbon
Taille du texte Aa Aa

La réforme des retraites a été adoptée dans un climat sulfureux par les députés français.
Le texte relevant l‘âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans a été voté par 329 voix contre 233.

Un score inscrit au terme d’un marathon de 24 heures. Il a été soutenu par les élus du parti présidentiel, l’UMP, et leurs alliés du Nouveau centre.

Les socialistes, qui ont voté contre, ont cherché à obtenir plus de 13 heures de temps de parole supplémentaire. Mais le président de l’Assemblée, l’UMP Bernard Accoyer, y a coupé court, ce qui lui a valu d‘être poursuivi dans les couloirs de la chambre.

“Démission !” ont scandé les élus socialistes, criant au scandale et traitant Bernard Accoyer de “fasciste”.

Ambiance survoltée également à l’extérieur du palais Bourbon où plusieurs milliers de manifestants ont appelé au retrait du texte, le souhait de 57% des Français selon un sondage BVA. Les syndicats appellent à une journée de mobilisation nationale le 23 septembre.

Ce mercredi, le président Sarkozy a déclaré que des ajustements seraient possibles lors de l’examen du texte le mois prochain au Sénat.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.