DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Islamophobie : Wilders récuse ses juges

Vous lisez:

Islamophobie : Wilders récuse ses juges

Islamophobie : Wilders récuse ses juges
Taille du texte Aa Aa

Au Pays-Bas, le procès de Geert Wilders a été suspendu jusqu’en début d’après-midi mardi. Le député d’extrême droite, sur le banc des accusés pour incitation à la haine envers les musulmans, a demandé la récusation de ses juges. Le juge lui reprochait de garder le silence, après que Wilders a défendu son droit à la liberté d’expression : “J’ai dit tout ce que je voulais dire et n’en retirerai aucun mot. Sur conseil de mon avocat, je fais appel à mon droit au silence”.

A l’inverse, il y avait du bruit à l’extérieur du tribunal, des opposants à Geert Wilders qui dénonçaient le facisme.
Geert Wilders se dit investi d’une mission pour lutter contre l’islamisation des Pays-Bas.
Mais comme le rappelle un porte-parole du ministère public , la loi néerlandaise interdit l’incitation à la haine raciale.

Geert Wilders encourt un an de prison et 7600 euros d’amende pour son film contre les musulmans. Le député, dont la popularité n’a jamais été aussi haute, a aussi comparé le Coran au “Mein Kampf” d’Hitler, ou encore réclamé l’interdiction du livre saint des musulmans.
Le jugement devrait être rendu le 4 novembre.