DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'ancien avocat de Sakineh dénonce les violations des droits de l'Homme en Iran

L'ancien avocat de Sakineh dénonce les violations des droits de l'Homme en Iran
Taille du texte Aa Aa

Qu’adviendra-t-il de Sakineh ? Cette Iranienne, condamnée à la lapidation, qui a obtenu un sursis grâce à la mobilisation internationale, est le symbole de la condition féminine en Iran. Des femmes réduites en esclavage, raconte son ancien avocat Mohammad Mostafaei. Il a dû s’exiler mais continue de se battre et était ce jeudi au Parlement européen.

“Je pense que le régime iranien joue ainsi sur le dossier de Sakineh pour des raisons politiques. Il s’agit de détourner l’attention de la communauté internationale des violations des droits de l’Homme en Iran. Quand toute l’attention est portée sur un dossier comme celui de Sakineh, les gens à l’extérieur oublient les arrestations de journalistes, d’opposants, de prisonniers politiques. C’est la politique actuelle du régime iranien.”

Pour Mohammad Mostafaei, nul n‘échappe aux violations des droits de l’Homme, pas même les enfants. Des mineurs sont exécutés, des femmes et des hommes torturés, des membres amputés. Le régime censure les médias et internet. Une répression renforcée, dit-il, par le pouvoir que lui confère la manne pétrolière.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.