DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Coupe du monde : la Fifa enquête sur des soupçons de corruption

Coupe du monde : la Fifa enquête sur des soupçons de corruption
Taille du texte Aa Aa

La Fifa aurait-elle été achetée pour favoriser une candidature à l’organisation du Mondial 2018 ? C’est ce qu’affirme le Sunday Times qui a publié dimanche une enquête intitulée “Coupe du monde : des votes à vendre.”

Une information qui a eu l’effet d’une bombe sur la Fifa et le processus de candidature. Aussitôt, Sepp Blatter, le patron de la Fédération internationale de football a annoncé l’ouverture d’une enquête.

Selon le journal britannique, Amos Adamu, un membre nigérian du comité exécutif de la Fifa, aurait réclamé 570.000 euros pour soutenir une candidature. Reynald Temarii, vice-président de la Fifa aurait lui demandé 1,6 millions d’euros au profit d’une académie de sports.

Le Sunday Times explique que ces offres ont été faites à deux de ses reporters qui se sont faits passer pour les représentants d’un consortium américain.

La Fifa a demandé au journal d’avoir accès aux éléments qui lui ont permis de publier cet article.

Les 24 membres du comité exécutif de la Fifa doivent désigner le 2 décembre prochain les pays organisateurs des Mondial 2018 et 2022.

En course pour 2018 : l’Angleterre, le duo Belgique/Pays-bas, l’Espagne associée au Portugal et enfin la Russie.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.