DERNIERE MINUTE

La Turquie s'impatiente aux portes de l'Union européenne

La Turquie s'impatiente aux portes de l'Union européenne
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Ankara a entamé les négociations d’adhésion à l’Union européenne en 2005, mais seul un des 35 chapitres du processus a été complété depuis. Bruxelles critique la politique du pays en matière des droits de l’Homme.

Réaction du chef du gouvernement turc, Recep Tayyip Erdoğan : “Nous sommes dans un processus de négociation, mais malheureusement il a été négligé. Il y a eu de nombreuses indélicatesses. La Turquie paie si cher que le gouvernement et l’opinion publique s’impatientent et se sentent offensés par cette situation.”

De son côté le Commissaire européen à l’Elargissement rappelle qu’il reste des progrès à faire pour la liberté de la presse. “Je ne suis pas d’accord avec le fait que nous perdions notre temps. A travers les années nous sommes parvenus à des pourparlers, nous avons assisté à des réformes, des progrès en Turquie. Beaucoup de choses ont changé”, ajoute néanmoins le tchèque Stefan Füle.

A force d’attendre que l’Europe lui ouvre ses portes, Ankara pourrait se tourner vers le Proche et le Moyen Orient pour trouver le soutien de la Syrie, de l’Iran et l’Irak.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.