DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le Sahara Occidental sème la discorde en Europe

Le Sahara Occidental sème la discorde en Europe
Taille du texte Aa Aa

Les voix européennes ne sont pas à l’unisson sur la question du Sahara Occidental. Depuis Alger, ce ministre britannique a appelé à ce que les droits de l’Homme soient respectés dans cette ex-colonie espagnole annexée par le Maroc, théâtre cette semaine de violences : “Au vu des évènements des derniers jours, la Grande-Bretagne réclame à ses représentants dans la région une surveillance urgente, pour s’assurer qu’il n’y ait pas plus de violence”

Les violences au Sahara Occidental ont provoqué des manifestations en Europe, comme mardi soir, en Espagne. Madrid, ancienne colonie, est accusé d’avoir une réponse trop molle. Et de favoriser ses intérêts économiques dans la région : “La position espagnole est la solution la plus responsable, la plus sensée et la plus prudente pour solutionner le conflit et aussi pour les intérêts
de l’Espagne. Et le gouvernement espagnol doit privilégier les intérêts de l’Espagne” souligne José Luis Zapatero, le chef du gouvernement espagnol.

Le Maroc affirme que douze personnes ont été tuées lors du démantèlement d’un campement le 8 novembre dernier. Le Front polisario en compte beaucoup plus. Ce mouvement réclame l’indépendance de ce territoire annexé par le Maroc en 1975.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.