DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Premier jour du sommet de l'APEC à Yokohama

Vous lisez :

Premier jour du sommet de l'APEC à Yokohama

Premier jour du sommet de l'APEC à Yokohama
Taille du texte Aa Aa

Le G20 de Séoul a cédé la place au sommet de l’APEC au Japon, alors que les deux premières économies mondiales se renvoient la responsabilité des risques de déstabilisation financière. Pour les Américains les pays émergents et la Chine doivent accepter de faire moins reposer leur croissance sur les exportations. Pékin de son côté estime qu’une telle évolution ne peut se faire que progressivement, et reproche à Washington d’avoir une politique monétaire facteur d’instabilité financière.
Dominique Strauss-Kahn a renvoyé les deux économies dos-à-dos en affirmant que “chacun pense que les autres doivent faire plus d’efforts que soi même”.
Le leader du FMI, s’exprimant par ailleurs sur la situation de l’Irlande, dont la dette inquiète fortement en Europe, a affirmé qu’il n’avait reçu aucune demande d’aide du gouvernement irlandais, “qui peut y arriver seul”, mais que le FMI, s’il était sollicité, y répondrait “comme pour tout autre Etat membre”.

Le sommet de l’APEC réunit pour deux jours les leader des deux rives du Pacifique pour discuter de la libéralisation des échanges commerciaux. La Chine y fait l’objet de pressions tous azimuths, sur le commerce, mais aussi sur le changement climatique. Enfin, les tensions persistent entre Pékin et Tokyo. Une manifestation antichinoise a réuni plusieurs milliers de personnes dans les rues de Yokohama. Des militants anti-mondialisation se sont joint à la manifestation.