DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le président irakien refuse l'exécution de Tarek Aziz

Le président irakien refuse l'exécution de Tarek Aziz
Taille du texte Aa Aa

Tarek Aziz pourrait échapper à la mort. Le président irakien Jalal Talabani refuse de signer son ordre d’exécution.

Tarek Aziz a été condamné à mort le 26 octobre dernier par la Haute cour pénale irakienne, pour son rôle dans l‘élimination des partis religieux. Il a 74 ans aujourd’hui, et c’est un homme malade, emprisonné depuis sa reddition en 2003. L’ancien vice-Premier ministre de Saddam Hussein pourrait donc échapper à la mort. Le dictateur irakien, lui, avait été pendu le 30 décembre 2006. L’actuel président irakien, Jalal Talabani, a déclaré pour motiver sa décision que l’Irak avait besoin d’une politique de clémence, de pardon et de réconciliation nationale.

Il a en revanche réclamé la plus grande sévérité, et même la peine capitale, pour les criminels qui tuent des catholiques ou des pélerins chiites.