DERNIERE MINUTE

Démission du ministre sud-coréen de la Défense

Démission du ministre sud-coréen de la Défense
Taille du texte Aa Aa

Ils vouent aux gémonies le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Il. Et ils fustigent aussi leur propre gouvernement sud-coréen pour ne pas avoir réagi plus véhémentement à l’attaque de la Corée du Nord mardi.

Critiqué, le ministre sud-coréen de la Défense Kim Tae-Young a d’ailleurs présenté sa démission ce jeudi. Et le président l’a accepté.

Séoul a annoncé qu’il allait renforcer sa présence militaire sur l‘île de Yeonpyeong, cible de 170 obus nord-coréens. Il compte sur les manœuvres navales prévues dimanche avec les Etats-Unis pour envoyer un message clair à son voisin.

La Corée du Nord, qui a évoqué une provocation militaire pour justifier son bombardement, s’est montrée menaçante. Le régime de Kim Jong-Il a prévenu qu’il déclencherait une deuxième et même une troisième attaque en cas de nouvelle provocation.

D’après des medias sud-coréens, le dirigeant nord-coréen ainsi que son fils et probable dauphin Kim Jong-un ont visité une base militaire sur la côte quelques heures avant que ne soient effectués les tirs d’obus sur l‘île de Yeonpyeong.

Avec Reuters

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.