DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

70000 opposants serbes réclament des législatives anticipées

70000 opposants serbes réclament des législatives anticipées
Taille du texte Aa Aa

La crise en Egypte donne des idées jusqu’en Serbie. A Belgrade, 70 000 manifestants ont réclamé des élections anticipées. Les prochaines doivent avoir lieu au printemps 2012. A l’origine du rassemblement, Tomislav Nikolic, leader du Parti Serbe du Progrès, la principale force d’opposition, anciennement alliée à Slobodan Milosevic.

“La Serbie ne doit pas être tourmentée par son gouvernement, déclare Tomislav Nikolic. C’est à nous de le tourmenter. Montrez leur ce que ça fait quand chaque matin vous vous demandez si vous aurez un boulot.”

Car c’est bien cela la cause du mécontentement : la situation socio-économique de la Serbie, frappée par le chômage, près de 27%, et où le salaire mensuel moyen est de 390 euros.

“J’ai de grosses difficultés pour vivre, dit un manifestant, j’ai été viré d’une entreprise de construction, c’est un désastre, je peux à peine survivre.”

“Si il y avait moins de gens corrompus, rajoute une femme, on aurait une meilleure situation sociale, plus d’emplois, moins de crimes. “

Le gouvernement serbe pro-européen a déjà dit non à des professeurs et policiers grévistes qui réclamaient de meilleurs salaires.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.