DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Nouvelles violences en Tunisie, suspension des activités du RCD

Nouvelles violences en Tunisie, suspension des activités du RCD
Taille du texte Aa Aa

Plusieurs attaques ont été menées par des bandes de jeunes contre des postes de police en particulier au Kef dans le nord-ouest du pays. Samedi, deux manifestants avaient été tués lors de premiers affrontements selon le ministère de l’intérieur. Des sources syndicales parlent elles de victimes.

A Kébili dans le sud de la Tunisie, un jeune est mort après avoir reçu une grenade lacrymogène en pleine tête. Des troubles ont eu lieu aussi dans le bassin minier de Gafsa dans le centre-ouest de la Tunisie.

Ce dimanche, il y a également eu de nouveaux heurts au Kef. L’immeuble abritant le siège de la police, déjà en partie incendié samedi, a été de nouveau la proie des flammes ce dimanche.

Des bandes de jeunes ont tenté d’attaquer la prison du Kef pour libérer des détenus. Ils ont été repoussés par les militaires. Le gouvernement de transition accuse des partisans du président déchu Ben Ali de se livrer à un complot. C’est dans ce contexte tendu, qu’une suspension totale des activités du RCD, le parti au pouvoir sous Ben Ali a été annoncée dimanche soir.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.