DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les exilés libyens en Europe condamnent le régime de Kadhafi

Les exilés libyens en Europe condamnent le régime de Kadhafi
Taille du texte Aa Aa

La contestation du régime libyen a gagné plusieurs capitales européennes. A Stockholm, des manifestants ont forcé le personnel de l’ambassade de Libye à hisser un drapeau de l’ancienne monarchie, le premier drapeau du pays.

A Vienne, près de 200 protestataires se sont rassemblés dans le centre-ville, sur la place de la cathédrale Saint-Etienne. Ils ont crié leur détermination. “Kadhafi ne va plus nous freiner, c’est fini !” a dit l’un d’entre eux.

A Berlin, c’est aussi devant l’ambassade de Libye que les anti-Kadhafi se sont retrouvés. Ils étaient une soixantaine d’exilés politiques. “J’ai 13 frères qui se battent tous là-bas, a témoigné un homme originaire de Benghazi. Mon père a été tué samedi dernier par des mercenaires africains que Kadhafi a fait venir”. En Suisse, où une crise diplomatique avec la famille Kadhafi en 2008 a laissé des traces, la situation en Libye est suivie de près. A Lausanne a eu lieu une manifestation de solidarité envers le peuple libyen. A Paris se sont donné rendez-vous une centaine de Franco-Libyens et d’exilés, pour défiler et condamner la répression exercée par le régime au pouvoir à Tripoli.