DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Une marche arrière bien embarrassante pour Renault

Une marche arrière bien embarrassante pour Renault
Taille du texte Aa Aa

Le constructeur automobile français Renault vient d’innocenter les trois cadres licenciés en janvier pour une affaire d’espionnage industriel qui n’en serait pas une. Il s’agirait finalement d’un escroquerie à laquelle les trois responsables ne seraient pas mêlés. Le constructeur leur a promis réparation.