Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Dans la centrale française de Chooz, le directeur se dit confiant

Dans la centrale française de Chooz, le directeur se dit confiant
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La centrale de Chooz, côté français, nous a ouvert ses portes. Elle comporte deux réacteurs. Elle a déjà connu divers incidents, notamment un très bref rejet de gaz radioactifs lors de travaux de maintenance en 2006. Son directeur assure que la centrale est préparée à tous les scénarios :

“On a une organisation de crise : 56 personnes ici à Chooz sont mobilisables en temps réel en moins d’une heure pour venir nous rejoindre. Nous avons des scénarios de brèche, de fuite qui sont applicables aussitôt. Nous avons des techniques dans la cas de certaines fuites qui veillent à équilibrer les pressions pour arrêter la fuite, et après nous refroidissons le réacteur et nous le mettons dans un état sûr.”

Avec 58 réacteurs, la France est le pays le plus nucléarisé de l’Union européenne. Près de 80% de l‘électricité consommée dans le pays en dépend.