Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'Otan en rang dispersé face à l'opération en Libye

L'Otan en rang dispersé face à l'opération en Libye
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Qui prendra la direction de l’opération militaire en Libye à la suite des Etats-Unis ? L’Otan est sollicitée mais ses membres ont du mal à s’entendre. Le Premier ministre turc réaffirme son soutien à l’intervention, mais pas question de participer à des missions de combat. Recep Tayyip Erdogan l’a dit clairement ce mardi devant le Parlement. Il a exprimé l’inquiétude de la Turquie, car “dans le passé, des opérations de ce genre ont tourné à l’occupation”. Ankara demande donc des clarifications sur les plans de l’Otan en Libye.

La France reste opposée à un contrôle de l’Alliance dans le cas d’une opération dans un pays arabe. Mais l’Italie veut accélérer le mouvement. Si aucun commandement unifié n’est mis sur pied, menace son gouvernement, l’Italie reprendra en mains les sept bases aériennes mises à disposition. En Espagne, le Parlement a largement approuvé une participation des avions de combat espagnols à l’intervention en Libye. Des pacifistes ont brièvement perturbé la séance avant d‘être évacués.