Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Reportage dans un camp d'entraînement militaire à Benghazi

Reportage dans un camp d'entraînement militaire à Benghazi
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En Libye, voilà bientôt deux mois que l’insurrection a commencé. Dans l’est du pays, les volontaires semblent toujours nombreux pour combattre les troupes de Kadhafi. Mais le manque de professionnalisme se fait sentir. D’où la nécessité d’assurer un minimum de formation. C’est ce qui est fait dans ce camp à Benghazi.

“Les volontaires vont suivre un entraînement pendant deux semaines”, explique Mustafa Bag, notre reporter. “Ensuite, dit-il, ils seront envoyés sur le champ de bataille”. Les instructeurs enseignent principalement le maniement des armes.

“On aurait besoin d’armes anti-chars, et aussi d’hélicoptères car les troupes de Kadhafi sont très mobiles dans les zones pétrolifères”, explique Shah Favzi Bukativ, un des chefs militaires des rebelles. Et de préciser : “il nous faudrait ce genre de matériel de toute urgence”.

Plusieurs experts craignent un enlisement du conflit. Pire, ce jeudi, un général américain a estimé qu’en l‘état, il était peu probable que les insurgés parviennent à renverser le régime Kadhafi.