Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Septième jour de colère en Afghanistan contre l'autodafé du Coran

Septième jour de colère en Afghanistan contre l'autodafé du Coran
Taille du texte Aa Aa

Ici à Kaboul, ils sont 300 à défiler. Pacifiquement cette fois. Mais depuis une semaine de manifestations, 24 personnes sont mortes et 140 ont été blessées.

“Nous prévenons notre gouvernement, l’Amérique et les Nations-unies, dit Ziaullah Shafiq, l’un des organisateurs de la manifestation. S’ils n’arrêtent pas ce genre de choses nous ne nous limiterons pas à ces rassemblements, nous créerons des problèmes, à notre gouvernement et à l’Amérique”.

L’homme à abattre, c’est lui, Terry Jones, le pasteur extrémiste américain qui a brûlé en public un exemplaire du Coran aux Etats-Unis. Son geste a également enflammé l’Afghanistan.

Et notamment Mazar-i-Sharif, le premier avril. Les manifestants ont attaqué le siège local des Nations-unies tuant sept employés étrangers de l’ONU. Kaboul enquête et accuse les talibans de perpétrer les violences.

Quant à l’autodafé, nombreux sont ceux, à travers le monde, qui l’ont fermement condamné.