DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Belgique : un an sans gouvernement

Belgique : un an sans gouvernement
Taille du texte Aa Aa

Il y a un an, jour pour jour, que la Belgique n’a plus de gouvernement. Le dernier, le voici, dirigé par Yves Leterme, un chrétien-démocrate flamand. Il avait dû jeter l‘éponge suite au départ d’un parti clé de sa coalition, les libéraux flamands.

Depuis, “Et pourtant elle tourne”, titre en Une le quotidien belge, Le Soir, le pays semble en effet fonctionner normalement. Reste que certains choix politiques importants, comme la réforme des retraites, sont bloqués.

Les élections anticipées de juin dernier n’avaient rien résolu, aggravant même la crise politique.

La Nouvelle Alliance flamande (N-VA), de Bart De Wever qui prône l’indépendance à terme de la Flandre, était arrivé en tête du scrutin. Mais le chef de ce parti néerlandophone ne parvient pas à s’entendre avec Elio Di Rupo qui dirige le PS, premier parti francophone. Le blocage porte sur la réforme de l’Etat et le transfert de pouvoirs supplémentaires aux régions.

L’actuel gouvernement chargé des affaires courantes restera t-il en place jusqu‘à la fin de la législature en 2014 ? C’est une hypothèse. Les Belges, eux, manifestent leur ras-le-bol avec humour, mais aussi avec beaucoup de lassitude.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.