DERNIERE MINUTE

Répression en Syrie : l'onde de choc aux frontières

Répression en Syrie : l'onde de choc aux frontières
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Des ressortissants syriens de Jordanie ont manifesté devant l’ambassade de Turquie à Amman pour les remercier de leur prise de position.
Allié de Damas dans la région, la Turquie devrait bientôt renoncer à soutenir le président Bachar al-Assad si des réformes ne sont pas mises en place rapidement en Syrie.
 
“Nous sommes ici pour exprimer notre gratitude au gouvernement turc, dit une femme, et au Premier ministre Erdogan pour leur soutien”.
 
L’instabilité de la Syrie pourrait aussi se répercuter sur la Turquie et ses autres voisins.
 
Bien que Damas continue de privilégier la manière forte au dialogue, la mobilisation ne faiblit pas à travers le pays. Des dizaines de milliers de personnes ont encore manifesté vendredi.
 
Hier, l’infanterie et les chars syriens ont pénétré dans un nouveau village proche de la frontière turque.
 
Le Croissant Rouge syrien a tenu à se porter garant des quelques 12.000 personnes réfugiées en Turquie si elles décident de rentrer au pays.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.