DERNIERE MINUTE

Les Norvégiens sous le choc

Les Norvégiens sous le choc
Taille du texte Aa Aa

Le premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg, ne se trouvait pas à Oslo au moment de l’attentat. Au soir de ce vendredi noir, il a appelé ses concitoyens à faire preuve de résilience dans l’adversité.

“Nous sommes tous secoués par le mal qui nous a frappé si brutalement et de façon abrupte. C’est une journée difficile pour nous tous. Les jours qui viennent s’annoncent encore plus difficiles,” a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

“C’est effrayant et tout le monde se demande s’il s’agit d’un acte terroriste, d’un attentat suicide. Mais personne ne peut nous répondre à ce stade,” s’inquiète une femme, sur les lieux de l’attentat.

“C’est horrible, je pense que je suis encore sous le choc parce qu’on ne s’attend pas à ça à Oslo,” commente un autre témoin.

Pays scandinave pacifique, la Norvège n’avait jusqu‘à présent jamais été confrontée à des attaques de ce type. C’est toute une nation qui est en deuil.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.