Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Syrie : Hama toujours cible de la répression

Syrie : Hama toujours cible de la répression
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les violences continuent en Syrie. Hier, au premier jour du ramadan, la répression du régime a fait au moins 24 victimes, portant à 134 le nombre de morts en trois jours.

Des images de la télévision d’Etat montrent des manifestants armés, pour étayer la thèse du régime, selon laquelle des groupes terroristes sont à l’origine des troubles.

Hier soir, à Hama, l’un des fiefs de la contestation, des chars ont tiré des obus dans des quartiers résidentiels.

Les pays européens et les Etats-Unis réprouvent ces violences, mais ces paroles restent sans effets.

“Nous condamnons les violences et elles doivent s’arrêter le plus rapidement possible.” a déclaré l’amiral Mike Mullen, chef d‘état-major des armées des Etats-Unis. “Le peuple syrien recherche certainement une réforme du gouvernement et de la gouvernance. De nombreux pays dans le monde ont demandé au président Assad et à son équipe dirigeante de mettre en oeuvre ces changements.” a-t-il ajouté.

Lundi, le Conseil de Sécurité n’est pas parvenu à un accord pour une résolution condamnant Damas. Bachar Al-Assad a donc toujours les mains libres pour continuer à réprimer les manifestations, désormais nocturnes et qui pourraient bien être quotidiennes pendant le ramadan.