DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Londres : des groupes d'autodéfense s'organisent mais perturbent la police

Londres : des groupes d'autodéfense s'organisent mais perturbent la police
Taille du texte Aa Aa

Quelque 16 000 policiers ont été déployés dans les rues de Londres. Un dispositif d’envergure, mais qui n’apaise pas toujours la défiance de certains habitants face aux émeutiers.

Des groupes d’autodéfense se constituent, comme à Enfield, dans la banlieue-nord. Deux cent hommes patrouillent dans les rues et font la chasse aux éventuels pilleurs.

“ Nous sommes l’armée d’Enfield, nous sommes là pour défendre nos familles. Ma copine et mes enfants sont à la maison, je suis là pour les protéger, et je vais les protéger au péril de ma vie”, explique un membre d’un groupe d’auto-défense.

Les groupes d’autodéfense sont variés. A Lewisham, quartier populaire et mixte à l’est londonien des membres de la “Ligue de défense” anglaise – un groupuscule d’extrême-droite – se greffe à certaines initiatives. “La police est incapable d’assurer la sécurité. Aujourd’hui il y a des gens du quartier, il ne s’agit pas de la ligue anglaise de défense mais de patriotes qui se mobilisent. Donc on est une cinquantaine, de la ‘Ligue de défense’, à être venus les encadrer, pour être sûr qu’il n’y ait pas de débordements.”

L’ambiance devient crispée lorsque ces jeunes, reclus au premier étage d’un bus à impériale, deviennent la cible des patrouilleurs…

Les forces de l’ordre interviendront finalement. Selon un membre de la police, ces groupes d’autodéfense ne font qu’aggraver la situation.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.