Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

"La Révolution ne s'arrêtera jamais", raconte une écrivaine syrienne exilée

"La Révolution ne s'arrêtera jamais", raconte une écrivaine syrienne exilée
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En France, Samar Yazbek a retrouvé la liberté. Cette écrivaine a quitté la Syrie début juillet pour fuir la répression. A Paris elle est peut-être libre mais des images horribles hantent encore ses jours et ses nuits.

Arrêtée à 5 reprises lors de manifestations, Samar Yazbek a été conduite en prison pour interrogatoire.

“Dans les cellules j’ai vu des jeunes hommes battus, entassés comme des animaux”, témoigne Samar Yazbek. “Leurs visages étaient plein de sang, leurs nez cassés, leurs paupières gonflées. Tous allongés par terre”.

“J’avais peur. Et encore aujourd’hui j’ai peur”, ajoute-t-elle.

“La révolution ne s’arrêtera jamais. Le peuple ne veut plus être gouverné par un gang qui est prêt à verser le sang des Syriens pour rester au pouvoir”, conclue-t-elle.

En prison, Samar Yazbek a été frappée mais elle été libérée. Son salut, elle le doit au fait d’appartenir à une grande famille alaouite, comme le clan du président Bachar Al Assad.

A Paris, elle témoigne. En espérant retourner au plus vite en Syrie pour écrire le chapitre final de la révolution.