DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Procès de Seif al-Islam : la CPI reconnaît la compétence libyenne

Procès de Seif al-Islam : la CPI reconnaît la compétence libyenne
Taille du texte Aa Aa

Seif al-Islam Kadhafi peut être jugé en Libye.

C’est ce qu’a estimé le procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo, à Tripoli.

Celui qui poursuit le fils du dictateur défunt pour crimes contre l’humanité, a rappelé la primauté de la justice nationale.

“La Libye est à présent un Etat établi, avec un nouveau gouvernement, et les Libyens ont le droit de juger Seif al-Islam et Senoussi ici. Notre règlement donne la primauté au système national. Tant qu’ils mèneront à bien la procédure, la Cour n’interviendra pas,” a-t-il assuré.

Le procureur de la CPI n’a pas été en mesure de faire la lumière sur l’arrestation d’Abdallah al-Senoussi, ancien chef du renseignement libyen. Les autorités libyennes, qui avaient affirmé qu’il avait été capturé ce week-end dans le sud du pays, se sont rétractées ce mercredi.

Une confusion probablement liée au passage de relais à une nouvelle équipe gouvernementale. Le premier ministre Rahim al-Kib a dévoilé sa composition mardi soir. Mais déjà, certaines tribus s’estiment marginalisées. Les Amazighs – les Berbères de Libye – appellent à geler toute coopération avec le Conseil national de transition.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.