DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Rétro 2011 - "En tant qu'Egyptien, rien ne pourrait se comparer à la fierté que j'ai ressentie", par Mohammed Elhamy

Rétro 2011 - "En tant qu'Egyptien, rien ne pourrait se comparer à la fierté que j'ai ressentie", par Mohammed Elhamy
Taille du texte Aa Aa

C’est un sentiment étrange, que j’ai eu en ce 25 janvier 2011 : un mélange de joie – en tant qu’Egyptien assistant à un moment d’une telle portée historique – et le devoir du journaliste qui doit couvrir et rendre compte de l‘événement dans le monde entier.

Par-dessus tout, il y avait cet étonnement que j’ai ressenti face à cette foule de manifestants qui ont brisé les barrières de la peur pour réclamer une nouvelle vie, alors que beaucoup disaient des Egyptiens qu’ils étaient “inertes”, pendant tant d’années.

En dépit de la violence, qui a mené à de nombreuses morts, en dépit de tous ces événements tragiques – les assauts, les tirs à balles réelles sur les manifestants – rien ne pourrait se comparer à la fierté que j’ai ressentie, me tenant debout au milieu de la place Tahrir, entouré par des centaines de milliers d’Egyptiens qui demandaient seulement la démocratie, la liberté, et la justice.